2018



Mercredi 4 juillet 2018 : Remise d'une autre réalisation d'une chaise de course pour l'association "Du Soleil pour Martin & Co".
Le Républicain Lorrain du samedi 11 Juillet 2018
2017
Vendredi 8 décembre 2017 : Utilisation de la chaise de course par l’association les "p'tits potos"pour le téléthon. Arrivée à Thionville en Moselle.


2014
Le Républicain Lorrain du samedi 11 octobre 2014

Le Républicain Lorrain du jeudi 18 septembre 2014



2012


Le Républicain Lorrain du moselle 21 décembre 2012
Un projet roulant aux Tournesols




Les pensionnaires du Foyer d’accueil spécialisé Les Tournesols de Marly pourront bénéficier de leur Rosalie d’ici à 2014. Photo Karim SIARI



SOCIÉTÉ À MARLY
L’association Mécanique et handicap de l’IUT GMP de Metz réalisera une Rosalie en faveur du Foyer d’accueil spécialisé Les Tournesols.

L’association Mécanique et handicap de l’IUT GMP (Génie mécanique et productique) de Metz a offert un cadeau de Noël avant l’heure aux pensionnaires du FAS (Foyer d’accueil spécialisé) Les Tournesols de Marly.
Hier, les membres de l’association, Jean-Jacques Arnoux et Guy Sutter, ont dévoilé au personnel de l’établissement, ainsi qu’à certains usagers, les contours du véhicule à pédales pour quatre personnes, de type Rosalie , que deux étudiants développeront en leur faveur d’ici 2014 : « Il s’agit d’un partenariat permettant de mettre les compétences de nos étudiants au service des personnes en situation de handicap. Il n’y a pas de coût de main-d’œuvre puisque les étudiants réalisent l’appareil dans le cadre de leur projet universitaire. Ce projet permet aussi d’ouvrir les usagers du FAS sur l’Université et ses étudiants. Donc le relationnel est également important entre ces deux environnements qui n’ont pas l’habitude de se côtoyer. »
Si la Rosalie ne promènera ses premiers usagers qu’à l’horizon 2014, le projet les séduit d’ores et déjà par son originalité. Certains, comme Anita Dieudonné, qui réside dans l’établissement depuis six ans, étaient autour de la table, hier, afin de s’assurer de l’entière adaptabilité du futur équipement à leurs besoins : 
« C’est une très bonne chose de pouvoir donner notre avis, et qu’il soit pris en compte pour la réalisation de la Rosalie. On pourra se déplacer par nous-mêmes lors d’une activité de loisir de plein air. C’est quelque chose de très important quand on vit avec un handicap ! »
« Un outil dédié au loisir »
L’autonomie des patients, c’est principalement ce qui a motivé Eric Lanfried, chef de service au FAS : « Nous souhaitions trouver un outil qui rende nos patients acteurs du déplacement, au niveau de la conduite, et dans la logique de l’accompagnement que nous assurons à leurs côtés. Il s’agit d’une conception sur mesure et modulable, ce qui est une aubaine pour nous qui sommes confrontés à une population porteuse de handicaps multiples et variés.
De plus, il s’agit d’un outil dédié au loisir alors que les usagers n’y ont que très peu souvent accès. Le coût exorbitant des équipements dédiés aux handicapés amène souvent à favoriser les équipements pratiques au détriment du ludique. »
Pour les résidents du FAS Les Tournesols, c’est sûr, le père Noël se déplace cette année en Rosalie.
K. I. (article du républicain Lorrain du 21 décembre 2012)


Républicain Lorrain édition de Metz
publié le 09/10/2012

société | journée mondiale du handicap 

Le projet est né en 2008. Cette année-là, une association lorraine avait formé le projet d’envoyer un groupe mixte de cyclistes regroupant valides et handicapés sur la mythique route 66 aux États-Unis. Seul problème : l’absence de matériel adapté. Un contact au sein du département génie mécanique et productique (GMP) de l’IUT de Metz/Université de Lorraine a permis de le résoudre, grâce à la création d’un tandem valide/handicapé. Dès lors, explique Jean-Jacques Arnoux, enseignant en dimensionnement des structures et construction mécanique au département GMP, « une idée a germé : concilier le travail en autonomie de nos étudiants de licence pro "méthodes de conception et de production avancées", 150 heures par an, et la réalisation d’équipements adaptés. » Sitôt dit… Avec son collègue Guy Sutter, Jean-Jacques Arnoux monte alors l’association Mécanique et Handicap qui n’a depuis cessé d’œuvrer et d’innover pour permettre à des handicapés, particuliers ou au sein de structures associatives, de participer à des activités intégrées avec des valides. Comment ? Simplement en mettant à leur portée des équipements très onéreux à un coût abordable ou en adaptant pour eux des équipements valides. Un fauteuil tout terrain pour le refuge vosgien de Sotré, une Joëllette pour le service des sports de l’université de Lorraine (UdL), un fauteuil adapté pour une escrimeuse handicapée de haut niveau, etc. ont ainsi été réalisés avec le soutien financier de l’UdL et parfois de sponsors.
Ouverture

« Ce qui est formidable, c’est qu’en plus d’un exercice excellent sur le plan pédagogique, la conception et la réalisation de ces équipements donnent la possibilité aux étudiants de s’investir au service des autres, leur permet une rencontre, une ouverture sur un monde qui leur est le plus souvent inconnu », explique encore Jean-Jacques Arnoux. L’aventure a tenté une trentaine d’étudiants depuis 2008 ; l’équipe en place travaillant actuellement sur un projet de Rosalie (véhicule à pédale) pour une maison d’accueil spécialisée pour déficients mentaux de la région messine : « Nous allons travailler le cahier des charges avec les ergothérapeutes et les responsables du site ; nous rendre prochainement sur place et rencontrer les futurs utilisateurs eux-mêmes. Ils nous ont invités à manger… », raconte Guy Sutter. Un moment d’humanité en perspective.
H. B. 

Octobre : Université de Lorraine : communiqué 

Octobre : La maison de l'autonomie

2010
Participation d'étudiants de licence MCPA présentant le FTT au challenge Handicap et Technologie de l’UdL.